Edito

Petit Marché de Bouquet : le bouche à oreille remplit sa fonction !

La réputation de notre Petit Marché (*) de producteurs locaux s’élargit, et les rencontres entre les habitants des différents hameaux de notre commune se pérennisent.

Plus de producteurs : poulets et oeufs bio, huile d’olive et miel, terrines de légumes bio. Et toujours les historiques : légumes bio, le café mobile (+ thé), la ferme des Cabrioles (pélardons et yaourts, mais aussi la farine de blé bio de Flavie, et les lentilles + pois chiches bio d’Ekel), Mike avec ses fromages et charcuterie et ses Flammenküchen, Caroline le traiteur avec ses beignets et plats. Et deux artisans : des fabricants de paniers tressés en châtaignier des Cévennes, et une céramiste qui fait de la vaisselle  …. Cela devient divers et cohérent !

Il semble que le bouche à oreille sur les autres marchés fonctionne, et que le Petit Marché de Bouquet commence à être bien connu maintenant !

(*) Tous les jeudis de 17h à 19h, derrière le temple et la mairie, au Puech, de mi-juin à mi-septembre.

Festival « Bouquet de Musique » : encore une grande année !

Lundi 13 août : attention, le ciné-concert de ce soir aura lieu au Temple en raison de la météo !

Dommage collatéral : le repas partagé n’aura pas lieu et est supprimé. Venez nombreux à 21 h !

Un concert au Temple le 5 juillet dernier de grande qualité !

Dans le cadre de l’initiative Faith and Art (Foi et Art) parrainée par la paroisse protestante de Brouzet, le Temple de Bouquet a accueilli, le jeudi 5 juin, une exposition intéressante dédiée à la vie et l’œuvre de Jean Sébastien Bach, et un concert donné par Lyra, un ensemble de 5 jeunes musiciens/musicologues toulousains (http://www.lyra2018.sitew.fr/#Accueil.A).

Cet ensemble baroque a proposé un programme axé sur la musique de la Reforme allemande, et la violoncelliste Estelle Besingrand, en présentant le thème de cette soirée, a souligné la place centrale de la foi dans l’œuvre de Bach.

Après une courte introduction constituée par deux danses, qui nous a fait apprécier la maîtrise technique de l’ensemble, ont suivi des cantates de Dietrich Buxtehude et de J.S. Bach, interprétées en soliste par la soprano Amandine Bontemps, et le magnifique double concerto pour violon de Bach.

La qualité de l’interprétation était largement à la hauteur de ce très beau programme et l’acoustique du Temple a permis à chaque instrument, et à la très belle voix de la soprano, de marquer sa contribution individuelle à l’ensemble. Un évènement musical de grande qualité qui nous a fait découvrir des musiciens exceptionnels.

Un concert exceptionnel que celui de Yom et d’Elise, ce 7 juillet 2018 !

Un public touché et transporté par la clarinette de Yom et la voix d’Élise.

Public qui a découvert   pendant le concert qu’ils étaient à la première de cette nouvelle création de Yom,  composée  sur des textes, le savoir et la langue secrète  d’Hildegard Von Bingen.

Élise Dabrowski a travaillé le latin germanique de la langue du 12° siècle pour décliner listes de plantes et d’insectes écrites par Von Bingen et sur la « lingua ignota » recomposée. 
Yom, et Élise jouant avec des sonorités médiévales, orientales, gutturales, sacrées, et intemporelles. 
L’article du Midi Libre qui lui a été consacré :