Edito

Un feu d’origine criminelle à Bouquet a eu lieu dimanche 8 septembre dernier : soyons vigilants !

Au lieu-dit “le Mas de Saint Gelly”, un feu d’origine à priori criminelle a démarré en deux points au bord de la D 147 à 14h, puis plus loin.

Ce feu de forêt a parcouru environ 15 hectares. Plus de 120 sapeurs-pompiers et 25 véhicules ont été   engagés sur ce sinistre, dont des renforts issus d’Occitanie et d’Ile de France. Un poste de commandement a été activé. Deux Trackers et Cinq Canadairs ont réalisé une dizaine de largages. L’action rapide et efficace des sapeurs-pompiers du Gard a permis d’assurer la protection de plusieurs habitations directement menacées par l’avancée du feu jusqu’à la D 356 au bout du chemin  « Cros de Sorbière ». Une fois l’incendie fixé, les pompiers sont restés sur place la nuit du 8 au 9 pour éteindre les fumeroles, et noyer les arbres en cours de combustion.

Le maire de Bouquet, Catherine Ferrière a porté plainte auprès de la gendarmerie, pour destruction de la végétation et des ressources naturelles, et des propriétés ainsi que pour  mise en danger de la vie d’autrui. La gendarmerie diligente une enquête avec l’appui des services de la DDTM, de l’ONF qui étaient sur place lors de l’intervention des pompiers.
Nos remerciements profonds aux pompiers qui se dévouent à chaque fois, au risque de leur vie, pour contenir les conséquences de gestes sans doute criminels et tout à fait insupportables !

Feux de forêt et de garrigue :
une vigilance extrême s’impose à tous !

Cette année dans le Gard, les feux de forêt ont déjà parcouru plus de 1000 hectares : le plus lourd bilan depuis 29 ans dans notre département … Ces incendies ont provoqué de nombreux dégâts matériels, et surtout ont causé un décès. Les récentes et légères précipitations n’ont pas permis une diminution de la sensibilité des végétaux au risque incendie en forêt. Les vents forts actuels vont encore accentuer leur sécheresse. De plus, la fin du mois d’août est annoncée chaude, très sèche et ensoleillée…

Aussi, le Préfet appelle chacun à la plus grande vigilance. Les consignes restent les suivantes :

  • Tout apport de feu (barbecues, incinérations de végétaux, feux d’artifice, lanternes volantes, jets de mégots, …) à moins de 200 mètres des forêts ou garrigues est strictement interdit,
  • Fumer est également strictement interdit dans les espaces précités,
  • L’utilisation d’engins mécaniques équipés de giro-broyeur, débroussailleuse ou  tronçonneuse, ainsi que des appareils nécessaires aux travaux sur métaux pour la découpe, la soudure ou l’abrasion est, très vivement déconseillée, particulièrement aux heures chaudes de la journée,
  • Le bivouac en dehors des lieux aménagés et sécurisés est à proscrire.

Tout départ de feu doit être signalé en composant le 18 ou le 112. Des contrôles destinés à assurer le respect de la réglementation sur l’emploi du feu continueront d’être organisés ; toute infraction sera sanctionnée. La vigilance, le bon sens et le civisme de chacun – par l’adoption de comportements responsables – permettront d’éviter les départs de feux. Plus d’informations sur le site de l’État dans le Gard : http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-de-la-population/Risques/Gestion-du-risque-feu-de-foret/Interdiction-d-emploi-du-feu   

Nous utilisons des cookies

Vous pouvez accepter ou refuser l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites de notre site. Politique de confidentialité