Edito

_________

 

Un sinistre important a fragilisé la tour du Castellas.

Ce sinistre serait intervenu dans la nuit du 25 au 26 septembre lors des violents orages qui se sont abattus sur la commune. C’est la présidente de l’association du Castellas qui nous en a informés le 23 octobre, lorsque les membres de l’association se sont réunis sur le site pour leur journée de chantier. Entrant dans la tour, ils ont découvert nombre de pierres éclatées et tombées.

Catherine Ferrière, maire et Thierry Lattard, 1° adjoint se sont rendus immédiatement sur place pour constater le sinistre.  Ils ont fait appel à un spécialiste des bâtiments anciens qui est venu expertiser les dégâts dans la tour du Castellas ; et qui a repéré des impacts de foudre évidents sur l’arc doubleau. C. Ferrière et T. Lattard ont fait une déclaration de sinistre auprès de l’assurance municipale. Et fait établir un devis pour la sécurisation du bâtiment afin que les pluies et changement de température n’aggravent pas l’état de la tour. Patricia de Magondeaux et l’employé communal ont placé de la rubalise tout autour du périmètre à risque. Dans l’attente des travaux de sécurisation, il est interdit à quiconque d’entrer dans la tour du Castellas !

La fibre arrive sur Bouquet et ses hameaux (y compris ses habitations les plus isolées) !

En ce mois de novembre 2021 et depuis deux semaines des travaux de déploiement du réseau fibre est en cours sur notre commune et ses hameaux. Les infrastructures Fibre déployées suivent le « chemin » des infrastructures cuivre et ADSL de l’opérateur historique France Telecom / Orange. Cela est réalisé selon le cadre réglementaire en vigueur et les boitiers Fibre PBO sont donc installés à côté des boitiers DSL cuivre PTO d’Orange déjà présents.

Les câbles Fibre sont toujours des câbles noirs posés et collés aux fils Orange DSL cuivre (qui eux sont des câbles blanc/beige. Le village et l’ensemble des hameaux  seront alimentés par le Nœud de Raccordement Optique (N.R.O) de Lussan via le pont de Bouquet. Malgré les différents confinements, les délais sont respectés. Le réseau très haut débit sera bientôt disponible auprès de vos fournisseurs d’accès comme prévu courant 2022. Il n’y a aucune obligation de basculer sur le réseau fibre. Sur le court terme, les deux infrastructures vont coexister :

    • Parce que les deux réseaux appartiennent à des opérateurs différents (Orange pour le réseau cuivre, Gard Fibre pour les 305 communes déployés dans le cadre du Projet Wigard Fibre).
    • Parce que chaque gardois a la possibilité de rester sur le cuivre, de « basculer » l’Internet sur la fibre tout en conservant sa ligne téléphonique sur le cuivre, aussi bien que de « basculer » l’accès à Internet et à la téléphonie fixe intégralement sur la fibre (ainsi que potentiellement la télévision, dans le cadre d’offres triple play).

Sur le long terme, le nouveau réseau en fibre optique se substituera au réseau cuivre. Le site Gard Fibre (wigardfibre.fr) répondra à vos questionnements sur cette nouvelle technologie tant attendue par les télétravailleurs permettant entre autre les visio-conférences professionnelles et privées plus fluides. Pour toutes autres questions, vous pouvez les adresser à la mairie par mail qui transfèrera aux personnes en charge du projet.

De l’utilité des coupes de bois régulières de l’ONF pour régénérer la forêt et protéger la biodiversité

Comme vous le savez sans doute, la municipalité de Bouquet collabore de façon étroite avec le représentant de l’ONF qui gère la forêt des parcelles communales. La mission de l’ONF ? Préserver la biodiversité, protéger les ressources en eau, prévenir les risques naturels, garantir l’équilibre forêt-gibier, sauvegarder le patrimoine historique et culturel… Les missions de protection assurées par l’Office National des Forêts sont de fait très étendues. Comment cela se traduit-il au niveau de la commune de Bouquet, et quelles sont ses actions ?

Concrètement, le représentant de l’ONF ausculte très régulièrement les parties de la forêt qui souffrent le plus et qui ont besoin d’être régénérées : par exemple en haut des collines autour du Mont  Bouquet, sur des plateaux pierreux, ou dans des zones qui ont été particulièrement touchées par la sécheresse. Quand les arbres manifestent des signes évidents de pourrissement intérieur, quand les troncs sont attaqués ou qu’une partie des arbres a commencé à mourir, ou tout simplement quand les chênes sont trop vieux (souvent après 50 ans), il désigne les parcelles concernées et organise une coupe de bois avec des exploitants forestiers. Ceux-ci alors font leur travail et emmènent le bois bien souvent abîmé.

Les effets de ces coupes : une régénération et une repousse immédiate des arbres, dont on peut attester dans les photos ci-contre. Dès la première année, des rejets d’un mètre apparaissent et le cycle reprend. Si la coupe n’avait pas eu lieu, l’arbre aurait dépéri sans repousse possible sur le bois mort, ou alors beaucoup plus longue. Autre impact : un bienfait pour la biodiversité qui ne perd pas son couvert, et pour les aigles ou oiseaux de proie qui savent bien se nourrir des serpents et autres petites bêtes qui vivent alors dans les andains (résidus de coupes de bois laissés sur place pour favoriser la survie de cette biodiversité, avant de régénérer l’humus …). Sans parler bien sûr des champignons.

Bref, ces opérations sont vitales : elles sont le garant de la survie des arbres et de la forêt. Sans elles, vous l’avez compris, la forêt dépérirait, ainsi que les espèces endémiques, végétales et animales, qui dépendent d’elles.

Nous utilisons des cookies

Vous pouvez accepter ou refuser l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites de notre site.
Politique de confidentialité