• Home
  • /Projets
  • /Assainissement collectif à Bouquet : une alternative se dessine

Assainissement collectif à Bouquet : une alternative se dessine

un emplacement réservé avait été identifié pour créer la station d’eaux usées par roseaux plantés, et ce en contrebas du hameau de Bouquet : l’idée était de revenir quand même sur les conclusions de l’équipe municipale précédente qui pensait que tout assainissement collectif sur Bouquet était infaisable car trop cher. En proposant une localisation suffisamment proche du hameau, et surtout en gravitaire,  et en réduisant le périmètre des maisons concernées au vieil hameau dense et aux très petites parcelles de terrain, les coûts étaient moindres et l’opération devenait  envisageable.

Ce choix a rencontré une opposition des propriétaires de l’emplacement réservé. Souhaitant trouver le consensus le plus large sur le projet et ses modalités, l’équipe municipale s’est alors mise en quête d’une ou deux alternatives possibles au choix initial, qui puissent être agréées techniquement par la maîtrise d’œuvre, et qui ne multiplient pas non plus les coûts exponentiellement. Nous avons en effet encore jusqu’à l’Enquête Publique du mois d’octobre pour trouver une alternative acceptable.

Entretemps, nous avons reçu plusieurs propositions spontanées de propriétaires fonciers autour du hameau de Bouquet, que nous remercions d’ailleurs pour leur sens de l’intérêt collectif et leur esprit civique. Nous en avons également approché d’autres, dont les parcelles nous paraissaient correspondre aux contraintes qui sont les nôtres : se trouver en arrière du hameau, loin des habitations, non visible de la route, avec rejet nécessaire de l’eau traitée résiduelle dans le Ségissou, … et qui puissent convenir pour l’intégration future des eaux usées du Puech en phase 2.  Les réactions à nos approches ont été positives, et nous sommes aujourd’hui confiants dans notre possibilité d’aller de l’avant dans le choix d’une  parcelle alternative à la première, et qui puisse faire consensus. Les seuls impacts seront la nécessité d’une pompe de relevage, et une longueur de canalisations largement supérieure… donc une augmentation significative des coûts.

Ceci dit, rien n’est encore fait. Le cabinet de maîtrise d’œuvre avec qui nous travaillons est en train d’étudier les impacts de l’absence d’assainissement collectif sur l’environnement, les relevés topographiques de nos hypothèses d’emplacement, et de préparer le dossier de demande de subventions à déposer d’ici septembre 2015. Nous n’aurons la réponse à ces demandes qu’en 2016 : ce sera à ce moment-là seulement que nous saurons si ce projet est possible pour une commune comme la nôtre, sachant que notre appartenance à l’Agglo d’Alès nous prive de subventions importantes puisqu’elle ne nous reconnaît plus comme commune rurale …

Faisons notre possible pour faire avancer ce projet : tant que nous n’aurons pas essayé, nous ne saurons pas si ce pas critique vers le 21ème siècle pour notre commune est seulement réalisable !

Nous utilisons des cookies

Vous pouvez accepter ou refuser l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites de notre site. Politique de confidentialité