Le temple du Puech –

 2016-10-27_225019Le 26 janvier 1849, le Conseil municipal de Bouquet, présidé par le premier adjoint M. Saussines, approuve le procès verbal d’estimation et l’enquête concernant l’acquisition d’un terrain pour construire un temple protestant, jugé indispensable.

C’est dame Payan épouse Chastanier, propriétaire de ce terrain du Puech, qui accepta de le vendre à la commune pour 717 Francs d’alors. La construction du temple représenta une lourde charge financière pour la commune. Les travaux durèrent trois ans, de 1853 à 1855. Il y eut des malfaçons, les travaux traînèrent, des contestations furent soulevées… bref ce n’est qu’en 1862 que la commune de Bouquet put enfin rentrer en pleine jouissance de son temple. (source : “Entre Cévennes et garrigues, le village de Bouquet”, Editions Lacour, Nîmes, 1987, rédigé par les associations “Le Mont Bouquet” et “Recherches historiques des villages du canton de St Ambroix”)

Il est intéressant de constater que, comme l’église, ce bâtiment de culte se dégrada petit à petit (faute de fidèles, d’entretien ?) et tomba en ruine au début du XXème siècle…

On doit sa rénovation au Maire Bernard Millard de Montrion, qui sut pendant ses deux mandats (1995 – 2005) redonner sa fierté à ce temple si chargé de sens, dans cette région où le protestantisme vécut ses heures les plus dures et les plus intenses.

Aujourd’hui, le culte protestant y est bien sûr exercé. Et le temple sert aussi à la commune pour les évènements culturels qui méritent un tel cadre.

Nous utilisons des cookies

Vous pouvez accepter ou refuser l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites de notre site. Politique de confidentialité