La mairie de Bouquet –

cropped-mairie-2016.jpgC’est en 1809 à Alès, que nous entendons parler du projet de construction d’une “maison commune” pour Bouquet. Un géomètre dresse un mémoire : “Nous, Pierre Portal, géomètre patenté habitant la ville d’Alais, ayant été appelé par Mr Labeille, maire au nom du Conseil municipal de la dite commune de Bouquet, pour dresser un plan et un devis raisonné, ainsi que l’estimation pour la construction d’un bâtiment pour servir de maison commune, qui sera distribuée au rez-de-chaussée d’une salle de Conseil, d’un cabinet pour les archives et d’un escalier pour monter au premier étage ; au premier étage même distribution, d’une salle pour l’instituteur, ainsi que le cabinet pour chambre à coucher ; le dessous de l’escalier peut servir de prisons pour les malfaiteurs …”

Il faudra attendre 27 ans pour voir le début de la réalisation de ce projet. A cette époque, on prévoit d’utiliser la pièce de droite comme salle d’école, pouvant être divisée en deux parties, l’une pour les filles, l’autre pour les garçons. L’autre pièce à gauche pour le logement du garde-champêtre. Quant au premier étage, il se “composera aussi de deux pièces, l’une pour servir d’assemblée du conseil municipal, déposer les archives de la Mairie, et l’autre pour la réunion des fidèles et déposer tous les objets nécessaires au culte …” On se doute qu’il ne fut pas facile, pendant un temps, de faire cohabiter l’administration, l’enseignement, la religion et la police … D’où la nécessité qui allait bientôt s’imposer de faire construire des édifices religieux, notamment celle d’un temple, la population protestante étant la plus nombreuse. (source : « Entre Cévennes et garrigues, le village de Bouquet », Editions Lacour, Nîmes, 1987, rédigé par les associations « Le Mont Bouquet » et « Recherches historiques des villages du canton de St Ambroix »).

Pendant assez longtemps, l’ancien appartement de l’instituteur du premier étage sera habité successivement par plusieurs familles, dont la dernière, celle d’un agriculteur venu s’établir sur la commune pour démarrer son exploitation.

Ensuite, la mairie a été rénovée, et ce deux fois. Tout d’abord par le Maire, Mr Bernard Millard de Montrion, en 1995 pour créer le bureau du maire et son secrétariat au premier étage.

Puis récemment par le Maire, Mme Catherine Ferrière, qui modernisa à l’aide d’une subvention en 2014 les pièces de la mairie pour les adapter au 21ème siècle : au premier étage, trois bureaux pour le maire et ses deux adjoints ; au rez-de-chaussée un secrétariat en accès facilité pour le public … et adapté aux nouvelles technologies avec sa salle d’archive ; enfin une salle du Conseil ouverte à tous.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

Nous utilisons des cookies

Vous pouvez accepter ou refuser l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites de notre site. Politique de confidentialité