Histoire du hameau de Bouquet

2016-10-04_143718Toponymie :

Dès le début, le nom de Bouquet est lié à l’édification du Castellas, et au lieu concerné. On parle alors de la juridiction de Bouquet, du mandement de Bouquet, par référence au château, siège du pouvoir seigneurial et des droits de justice qu’il détient.

En 1156, le village de Bouquet n’existe pas. Il faut attendre 1550 pour voir le nom de Bouquet se déplacer du château vers l’aval, avec l’édification de l’église de Saint-Martin de Bouquet, dont les ruines et l’ancien cimetière attenant attestent toujours. Et encore, pour cette église, le nom de Bouquet est en concurrence avec celui de Caramaus, du nom du mas et du quartier de Caramaus, nom attesté en 1340.

Raymond de Barjac, seigneur de Lussan et de Bouquet, donne à nouvel achapt (en bail de longue durée) à un certain Bernard Sorbière du Mas de Caramaux, juridiction de Bouquet, “deux sexteyrées de terre en la juridication de Bouquet et au devois de Cabassut y confronté”.

Le village actuel de Bouquet s’appelle alors le Mas du Prat, et s’est développé, sur un demi-siècle du nom de son mas d’origine, certainement en liaison avec cette église qui a pu être implantée en un lieu stratégique pour contrecarrer la Réforme. Vainement, car un demi-siècle plus tard, toute la population du mandement sera passée au protestantisme… En 1740, l’enquête sur l’assassinat du curé Castanier fait apparaître qu’il y a alors sept maison au Mas du Prat, en comptant la Clastre, maison du curé. Ce n’est donc que récemment que le hameau du Mas du Prat deviendra “Bouquet”.

Aujourd’hui :

C’est aujourd’hui le centre-bourg de la commune de Bouquet, et l’un de ses hameaux les plus peuplés. C’est là que se trouve donc l’église de la commune, son cimetière, et le Clos Jean Cavalier où l’on peut se réunir pour les fêtes, en plein air. Le nom du hameau in extenso est “Hameau de Bouquet et Claus de Salet“. Plusieurs lieux-dits l’entourent : le lieu-dit Carameaux, le lieu-dit Cros de l’Olivier, et le lieu-dit La Beaume, vers le pont.

(Ref. : site de l’association du Castellas de Bouquet)
(Ref. “Entre Cévennes et garrigues, le village de Bouquet”, Editions Lacour, Nîmes, 1987, écrit par les Associations “Le Mont Bouquet” et “Recherches historiques des villages” du Canton de St Ambroix.

Nous utilisons des cookies

Vous pouvez accepter ou refuser l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites de notre site. Politique de confidentialité