Les aiguières de Bouquet –

Le ruisseau Séguissous a creusé un remarquable défilé rocheux dans les calcaires urgoniens. La profondeur de ce canyon atteint plusieurs dizaines de mètres. Il abrite des figures karstiques telles que lapiaz et grottes sur ses rives. De plus ou moins grandes marmites y sont bien visibles, creusées par le courant et les galets du ruisseau. Ce sont les aiguières de Bouquet. Il y a, d’amont en aval, le long du Séguissous, les grandes aigiuères sous le hameau de Suzon, et les petites aiguières.

Attention :

  • Le Seguissou est une rivière intermittente, qui est donc à sec une grande partie de l’année et ne coule qu’après des pluies prolongées d’automne.  Il n’y a pas donc d’eau dans ces marmites, et ce  de la fin du printemps, durant tout l’été et jusqu’à l’automne.
  • Fin de l’ automne et en hiver, faire attention à ne pas y aller après de fortes pluies qui les rendraient difficiles d’accès, et à craindre les effets d’oued.
  • l’accès lui-même peut en être dangereux, avec ses bords escarpés et ses passages dans le lit même du ruisseau : le sentier n’étant pas balisé car non-sécurisé, la responsabilité de chacun est engagée.
  • enfin, attention à ne pas générer de risque d’incendie, cette zone étant du coup très difficile d’intervention pour les pompiers.

   Où se trouvent-elles ?

Petites aiguières : par la D147, entre Bouquet et Navacelles : on peut stationner à l’orée du DFCI. Ensuite, l’accès se fait exclusivement à pied (escarpé en fin de parcours). C’est le seul accès par des sentiers et terres appartenant à la commune.

2016-09-24_093943 2016-10-02_104450

Grandes aiguières :

2016-10-02_161943

_________________________________________________________________________________________________________

Nous utilisons des cookies

Vous pouvez accepter ou refuser l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites de notre site. Politique de confidentialité