• Home
  • /Les paysages de garrigue

Les paysages de garrigue

Les paysages de notre garrigue ont évolué, évoluent et continueront à le faire sous l’effet des activités humaines, du pastoralisme et plus généralement des pratiques agricoles qui la modèlent.

La garrigue qui s’étage et s’étale autour du Mont Bouquet, ou des collines de San Peyre et de Gautefrache, ne ressemble pas à celle qui existait il y a cent ans. Et n’est pas celle qui va encore se transformer dans les décennies à venir. Est-ce à dire que les paysages et la biodiversité s’appauvrissent inexorablement ? Eh bien non, tant la garrigue est directement tributaire des pratiques humaines qu’elle subit, et inversement du respect qu’elle reçoit.

Le pastoralisme, l’évolution des parcours, ainsi que l’entretien des espaces fermés, sans parler de l’utilisation des sols pour le développement des énergies renouvelables, … – tout cela contribue au paysage de nos garrigues. Et nous en sommes les dépositaires : à nous d’en transmettre le caractère si particulier aux générations futures.

Activités humaines et évolution des paysages à Bouquet (Uzège)

« Chaque jour le paysage se modifie imperceptiblement. Un instant, et la lumière a changé, une branche ploie sous le vent, un nuage passe devant un plan lointain, une feuille émerge du sol pour devenir plante. Je suis au sommet de la colline de San Peyre. Au premier plan, un cade, Juniperus oxycedrus macrocarpa, … » Lire l’article in extenso

Catherine Ferrière. Publié en 2019 dans la revue « La nouvelle cigale uzégeoise »

2017-10-31_093620

Nous utilisons des cookies

Vous pouvez accepter ou refuser l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites de notre site. Politique de confidentialité