Nid de frelons asiatiques

Un nid de frelons asiatiques s’était constitué en face de l’église, avec le risque que sa proximité représentait pour les habitants. Il a été détruit à la mi-novembre par deux apiculteurs, dont Serge Perlès. Heureusement, les frelons ne se sont pas attaqués aux apiculteurs en bas de l’arbre. Il ne présente plus de danger. Merci à eux !

Ils sont intervenus à l’aide d’une longue perche, à plus de 10 mètres de hauteur, pour injecter un insecticide puissant. La lutte contre cette espèce invasive est déterminante. Grand destructeur d’abeilles, le frelon asiatique a été signalé pour la première fois dans le Gard en 2007. Très prolifique, il envahit actuellement les trois quart des départements français.

Comment le reconnaître ? Le frelon asiatique est plus sombre et plus petit que le frelon européen. Il a un seul anneau orange au bout de l’abdomen et ses pattes sont jaune citron. C’est en automne, avec la chute des feuilles, que les particuliers découvrent les nids souvent construits en hauteur dans des arbres. Pouvant abriter jusqu’à mille individus, ces gros nids s’avèrent particulièrement dangereux lorsqu’ils sont installés près du sol. En effet, le frelon asiatique est agressif jusqu’à 4 ou 5 mètres de son nid ! Durant l’hiver, de futures « reines fondatrices » peuvent occuper les nids, d’où l’importance de les signaler.

Nous utilisons des cookies

Vous pouvez accepter ou refuser l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites de notre site. Politique de confidentialité